Avantages et intérêts

Pour une lutte efficace, votre implication est indispensable. Savoir reconnaître les symptômes de la maladie permet de réagir le plus tôt possible sur son vignoble et de ne pas se retrouver dans une situation économiquement dangereuse. Comprendre la lutte contre la flavescence dorée vous permet de vous approprier les outils de lutte pour ne jamais subir la maladie en appliquant les 3 leviers connus et efficaces.

Missionner un salarié sur votre exploitation

Avec le niveau de cotisation actuel, le GDON peut passer dans une parcelle une fois tous les 10 ans. C’est insuffisant pour contenir la maladie.

Vous-même ou l’un de vos salariés pouvez être chargé de cette mission de vigilance. La formation délivrée lors des matinées de prospection permet d’acquérir et de valoriser de nouvelles compétences dans l’entreprise.

La période de prospection idéale est juste avant les vendanges. En les attendant, vous pouvez en profiter pour arpenter votre vignoble : comptez environ 4 à 5 hectares par jour pour une personne.

Etre actif et réactif dans la lutte vous évitera de subir les conséquences de la maladie.

Une détection précoce : la clé de la réussite

Détecter et arracher les pieds est l’un des 3 leviers pour lutter efficacement contre la flavescence dorée.

Plus ce levier est actionné précocement, moins la maladie se répand. La flavescence dorée s’exprime au moins 1 an après la contamination du pied : en prospectant, nous avons déjà au moins 1 année de retard sur la maladie. La flavescence dorée se propage très vite, en 3 ans une parcelle peut passer de quelques pieds à une contamination à plus de 20 % (arrachage obligatoire de la parcelle).

En cas de détection d’un pied suspect, vous pouvez contacter le GDON pour une validation des symptômes et un prélèvement des feuilles pour analyse, prise en charge par le GDON.

Sur la même parcelle, 100 pieds contaminés par la flavescence dorée en 2008, 1500 pieds en 2009. Source: https://flavescencedoree.jimdo.com/

 

Savoir reconnaître les symptômes

Pour pouvoir détecter un pied, il faut savoir repérer les symptômes de la maladie. Une seule solution existe : venir voir des pieds exprimant les symptômes, sur différentes parcelles, sur différents cépages (blancs, rouges).

Lors de la matinée de prospection, des pieds symptomatiques sont montrés et nous éliminons ensemble toutes les autres confusions possibles (grillures, bubale, carences, bois abîmés…).

Parcelles contaminées : 2 passages pour couvrir la période d’expression des symptômes

En particulier sur les parcelles contaminées, un passage par an est insuffisant. Les symptômes de la flavescence dorée s’expriment différemment au fil du temps. Un pied exprimant début août peut sécher très rapidement et ne pas être détecté en septembre. Ce pied infecté n’est donc pas arraché et s’il ne meurt pas la première année, il est laissé et reste un foyer contaminant pour les pieds autour.

A l’inverse, un pied peut ne pas exprimer en août mais en septembre. Il n’est donc pas repéré en août mail il le serait si un passage en septembre était fait. Sur les parcelles contaminées, il apparaît essentiel de faire plusieurs passages pour détecter un maximum de pieds chaque année et diminuer la taille des foyers plus rapidement. Le GDON passe une fois par an sur vos parcelles contaminées : n’hésitez pas à passer également à un autre moment, en pensant à nous indiquer le nombre de pieds symptomatiques trouvés !

Une matinée pour savoir prospecter

Une matinée de prospection est suffisante pour apprendre à reconnaître les symptômes recherchés sur du blanc et du rouge, savoir prospecter (nombre de rangs prospectés selon le cépage, où porter le regard…). Vous pourrez ensuite prospecter vos propres vignes.

Un temps d’échange avec votre GDON

Le GDON existe depuis 2011 grâce à votre cotisation individuelle. Le GDON est un outil pour les viticulteurs afin de prendre en main l’organisation de la lutte contre la flavescence dorée. Toutes les actions menées par le GDON sont décidées par des viticulteurs, mandatés par chaque Syndicat. Pour une lutte efficace, chaque viticulteur doit comprendre la lutte. Pour aller plus loin dans la diminution des insecticides et le contrôle de la contamination, chaque viticulteur doit s’approprier son outil qu’est le GDON.

Venez à notre rencontre lors des matinées de prospection !

Prospecter pour diminuer les traitements insecticides

Prospecter plus de surface permettra de diminuer les traitements plus rapidement. Prospecter plus souvent permettra de réduire les insecticides durablement.

La condition de l’Etat pour accorder un aménagement des traitements insecticides est notamment une prospection du vignoble. Sur une commune prospectée au moins à 50 %, le traitement adulticide l’été pourra ne pas être déclenché s’il n’y a pas ou peu d’insectes sur la commune. Si la prospection est fréquente, les traitements peuvent même être supprimés.

Participer à la dynamique collective

La lutte contre la flavescence dorée demande l’engagement de chaque viticulteur : la maladie et l’insecte se déplacent sur tout le vignoble, il faut donc que chacun applique les fondamentaux de la lutte.

L’enjeu et la lutte sont donc collectifs et seule une énergie commune peut permettre de mieux vivre avec la flavescence dorée sur tout le territoire.

Limites du service de prospection déléguée

Recruter des saisonniers est un travail conséquent et demande un fort investissement : recherche de dizaines de personnes, gestion des équipes, formation de chaque prospecteur à la reconnaissance des symptômes. Ce système permet de prospecter actuellement entre 7 000 et 10 000 hectares de vigne chaque année.

Mais il demande de former de nouvelles personnes chaque année, des personnes qui ne travailleront pas forcément dans les vignes après et de se confronter à des limites organisationnelles (nombre de personnes limitée pour une embauche par le GDON ou par les prestataires, nombre de formateurs limité, période d’expression des symptômes courte…).

Un fonctionnement bien plus cohérent et durable est indispensable : former un maximum de professionnels présents au quotidien dans les vignes (viticulteurs, salariés, techniciens) afin que les connaissances sur la flavescence dorée, la lutte et les symptômes soient répandues sur le territoire et soient utilisées quotidiennement et pendant plusieurs années.

Tous les bienvenus

Vous êtes viticulteur, salarié ou technicien ? Inscrivez-vous !

Vous êtes un groupe de viticulteurs motivés ?

Vous êtes un dans un secteur précis, vous souhaitez diminuer les traitements, vous former ou vous impliquer dans la lutte ? Contactez le GDON, nous accompagnerons toute dynamique collective.