Traitements

Les niveaux de population de l’insecte vecteur, le nombre et la répartition des foyers de flavescence dorée sont les 3 facteurs de dissémination de la maladie. Les traitements insecticides permettent de réguler le premier facteur. Selon la commune où sont situées vos vignes, vous avez un nombre de traitements obligatoires à appliquer selon des dates précises afin de réduire efficacement le nombre de cicadelles de la flavescence dorée, au printemps et éventuellement au cours de l’été.

Règlementation

Les traitements insecticides sont réglementés par un arrêté ministériel et par un arrêté préfectoral annuel.

Au sein du Périmètre de Lutte Obligatoire, tout détenteur de vigne doit respecter le nombre de traitements insecticides imposés contre la cicadelle de la flavescence dorée.

Voir les traitements obligatoires sur vos communes

Nombre de traitements

Le nombre de traitements est déterminé par commune selon le niveau de contamination l’année précédente et le taux de prospection de la commune.

Si aucun pied de flavescence dorée n’a été détecté sur une commune ou a proximité, il n’y a pas de traitement obligatoire.

Si une commune est voisine d’une commune contaminée, 1 traitement y est obligatoire.

Si une commune est contaminée, elle est soumise à 1+1 ou 2 ou 2+1 traitements obligatoires :

  • Une commune prospectée au moins à moitié par le GDON est à 1+1 traitement = 1 larvicide obligatoire + 1 adulticide si le piège déclenche (ou 2 larvicides pour les utilisateurs de pyrèthre naturel)
  • Une commune non prospectée par le GDON est à 2 traitements obligatoires = 1 larvicide + 1 adulticide (ou 3 larvicides pour les utilisateurs de pyrèthre naturel)
  • Une commune avec un gros foyer ou soumise à aucun traitement insecticide l’année précédente est à 2+1 traitements obligatoires = 2 larvicides + 1 adulticide si le piège déclenche (ou 3 larvicides pour les utilisateurs de pyrèthre naturel)

En agriculture biologique, les dates de traitement sont différentes car le produit homologué n’est efficace que sur les larves.

Le nombre de traitement est réévalué chaque année selon les résultats de la prospection.

Dates des traitements

La date du 1er larvicide est déterminée 1 mois après l’éclosion des premières larves soit au moment où il peut y avoir dans le vignoble les premiers insectes avec un potentiel contaminant.

En viticulture conventionnelle, le 2ème larvicide est placé à la fin de rémanence du produit. L’adulticide est déclenché au cours de l’été, avant la récolte pour éviter une incompatibilité avec les délais avant récolte, spécifiques à chaque produit.

En agriculture biologique, les traitements sont espacés de 8 à 10 jours afin d’être suffisamment fréquents pour maintenir une forte pression et suffisamment espacés afin d’atteindre les cicadelles nées à différentes périodes d’éclosion.

Pour vérifier l’efficacité de vos traitements en juin, la méthode est simple : comptez les populations

Consultez le nombre et les dates de traitement par commune

Le GDON, un moyen concret de diminuer les traitements insecticides

Les arrêtés ministériel et préfectoral imposent des traitements insecticides sur chaque commune du Périmètre de Lutte Obligatoire. Il est cependant possible d’aménager cette lutte sous 2 conditions :

  • la commune doit être prospectée au moins à moitié afin d’évaluer sa contamination et
  • un réseau de surveillance de la cicadelle doit être installé sur la commune (piégeage)

Les communes concernées par cet aménagement sont les communes à 1+1 et 2+1 traitements, le « +1 » traitement étant déclenché uniquement si le nombre de cicadelles observées dans les pièges dépasse le seuil de déclenchement.

Depuis sa création en 2011, le GDON des Bordeaux a prospecté au moins la moitié de la surface viticole de 220 communes. Cette prospection exhaustive a permis en 2018 d’installer un réseau de pièges sur 203 communes contaminées et de réduire les traitements insecticides de 33 % en évitant l’équivalent d’un traitement sur 48 000 hectares.

Vignes mères en Gironde : dates des traitements

  • 1er traitement : du 4 au 11 juin 2018
  • 2ème traitement : à la fin de rémanence du produit (environ 14 jours) soit du 18 au 25 juin 2018
  • 3ème traitement : du 23 juillet au 26 août 2018

Les vignes mères ne font pas l’objet d’un aménagement de la lutte en fonction de leur commune d’implantation, elles doivent systématiquement faire l’objet de 3 traitements insecticides aux dates indiquées ci-dessus avec un produit homologué.

Attention : les produits bio ne sont pas autorisés en vignes mères sauf dérogation annuelle (avec un traitement à l’eau chaude) accordée par le SRAl.

Pour les pépinières en plein champ et les serres, la couverture insecticide doit obligatoirement démarrer à compter de la date du 1er traitement en vigne et être renouvelée à chaque fin de rémanence du produit utilisé et pendant toute la période de présence de l’insecte.

L’arrêt des traitements en pépinière est fixé au 1er novembre 2018, sauf indication contraire du SRAl.

Attention : les produits bio ne sont pas autorisés en pépinière/serre.

Source de l’information : FranceAgriMer