Suivi des insectes

La propagation de la flavescence dorée dépend du niveau de population de la cicadelle vectrice. Un suivi des insectes permet de vérifier l’efficacité des traitements et d’en éviter certains là où il n’y a pas trop d’insectes. Les techniciens du GDON assurent ce suivi à 2 moments-clés : après les traitements larvicides en juin et pendant la période du traitement adulticide en juillet et août.

Comptages larvaires

Après le ou les traitements contre les larves de la cicadelle de la flavescence dorée en juin, des comptages sont réalisés pour vérifier leur efficacité.

Les comptages sont ciblés :

  • sur les parcelles où trop d’insectes ont été détectés l’année précédente (au moins 3 larves pour 100 feuilles lors d’un comptage ou 4 cicadelles lors du piégeage)
  • autour des gros foyers de flavescence dorée : un comptage est prévu pour chaque exploitation ayant une parcelle à moins de 500 mètres d’un foyer de 50 ceps ou plus.

Si plus de 2 larves sont détectées sur 100 feuilles d’une parcelle, le viticulteur concerné doit immédiatement appliquer un traitement.

Ce dernier permet de réguler l’insecte sur chaque exploitation avant qu’il ne se mue en adulte, s’envole et contamine les alentours. Ainsi, lorsque des pièges sont placés sur toute une commune, cela pourra éviter le traitement adulticide de nombreuses vignes de la commune.

Liste des communes avec des comptages en 2022

Savoir reconnaître la cicadelle de la flavescence dorée

Comment vérifier l'efficacité du traitement ?

Le comptage larvaire consiste à retourner délicatement des feuilles à différents endroits d'une parcelle pour compter le nombre de larves présentes.

Combien ?
50 feuilles à deux endroits de la parcelle = 100 feuilles observées par parcelle

Où ?
50 % des feuilles sur les pampres + 50 % des feuilles sur la partie basse de la zone des grappes

Quand ?
1 à 2 jours avant le traitement et 2 à 3 jours après

Comment ?
Retourner très délicatement la feuille et observer la face inférieure à la recherche des larves

Conditions d'observations ?
De préférence le matin, pas en pleine chaleur et pas pendant ou après de fortes pluies

Résultat ?
≤ 2 larves : OK
≥ 3 larves : trop de cicadelles

Piégeage des cicadelles

Au cours du mois de juillet, des pièges sont placés dans les vignes pour vérifier les populations de cicadelles de la flavescence dorée et permettre d’éviter un traitement adulticide pendant l’été.

Le réseau de pièges est raisonné par commune avec 1 piège pour 30 hectares dans les communes à 1+1 et 2+1 traitements.

Si plus de 3 cicadelles de la flavescence dorée sont détectées, un traitement (+1) est alors déclenché sur les sections cadastrales qui se trouvent à moins de 500 mètres du piège.

Comment le placement des pièges est-il décidé ?

La répartition est aléatoire mais homogène sur chaque commune. Le placement des pièges est alterné chaque année afin de faire le tour de toutes les exploitations en un minimum d’années.

Les pièges sont placés en priorité :

  • Sur les parcelles contaminées.
  • Sur les parcelles avec trop d’insectes détectés l’année précédente ou l’année en cours.
  • A proximité des friches mais pas dedans. Le but n’étant pas de cibler le viticulteur à côté mais bien de protéger les exploitations autour de la friche en ne laissant pas toute une zone à risque avec une population de cicadelles trop importante.

Liste des communes avec un piège en 2021

 

 

 

Réduction des insecticides

Si sur chaque exploitation, les traitements larvicides ont été appliqués correctement, les populations de cicadelles de la flavescence dorée sont maîtrisées sur l’ensemble du vignoble. Peu d’insectes sont alors repérés lors du comptage et du piégeage par le GDON et un traitement adulticide peut être évité.

Carte des économies de traitements réalisées en 2021.

Economies de traitement 2021

255 communes concernées

sur 44 760 ha

soit 1 786 000 € économisés sur le territoire du GDON des Bordeaux