Symptômes

La flavescence dorée ou le bois noir causent l’expression de symptômes de jaunisses sur les pieds de vigne. Ces symptômes sont visibles au moins 1 an après la piqûre contaminatrice du phytoplasme par l’insecte. Ils apparaissent car la multiplication des phytoplasmes dans la plante perturbe la circulation de la sève et le transport des produits de la photosynthèse.

Ce qu’il faut savoir sur les symptômes :

Les symptômesSymptômes en imagesFlavescence doréeCalendrier des symptômesAutres maladies

Quels sont les symptômes ?

1 à 3 symptômes peuvent s’exprimer sur un pied : décoloration du feuillage, non aoûtement des bois et dessèchement des grappes. Le seul symptôme indispensable est la décoloration du feuillage : des feuilles qui rougissent sur cépage rouge et jaunissent sur cépage blanc.

Chacun des 3 symptômes s’exprime de façon très variable :

1/ Des feuilles totalement rouges ou jaunes, ou décolorées seulement en partie

 

2/ Des rameaux qui restent verts, aoûtent en partie ou aoûtent totalement mais tardivement

 

3/ Des fleurs séchées voire tombées ou une grappe partiellement séchée (quelques grains) ou les 2 grappes sur le rameau totalement séchées

Ces symptômes peuvent s’exprimer sur un seul rameau ou plusieurs rameaux ou sur tout le pied.

Un symptôme est très caractéristique de la flavescence dorée et du bois noir : les feuilles rougissent ou jaunissent de façon délimitée par les nervures principales ou secondaires et la décoloration s’arrête nettement (contrairement aux grillures où la décoloration est délimitée par les petites nervures). Ce symptôme n’est pas toujours observé.

 

Certains pieds auront un port retombant car le rameau ne durcit pas :

Aucun symptôme ne s’exprime sur les porte-greffes et donc sur leurs repousses (au sol, dans les haies, les bois…). Mais attention, ils peuvent être porteurs du phytoplasme et quand c’est le cas, ils sont très infectés et donc très contaminants pour les alentours.

En savoir plus

Symptômes en images

Visionnez nos photos par cépage :

Alicante

 

Cabernet Franc

 

Cabernet Sauvignon

 

Malbec

 

Merlot

Muscadelle

 

Petit Verdot

 

Sauvignon

 

Sémillon

 

Ugni blanc

Retrouvez plus de cépages sur le site de la FREDON ou sur la plaquette pour les raisins de table de la FREDON

Sensibilité par cépage

(source : INRA)

 

A l’œil nu, les symptômes de la flavescence dorée sont identiques à ceux du bois noir : seule l’analyse des feuilles au laboratoire les différencie.

Visionnez nos photos des campagnes 2015 et 2017 selon le résultat de l’analyse du pied.

 

Flavescence dorée

 

Flavescence dorée et Bois noir

 

Bois noir

Vous avez un pied douteux ?

Nous viendrons sur place pour poser un diagnostic et procéder au prélèvement, pris en charge par le GDON.

Contactez-nous

Calendrier d’expression des symptômes

La contamination d’un pied provient de la piqûre par une cicadelle de la flavescence dorée porteuse du phytoplasme. La période d’expression et l’intensité des symptômes sont variables.

Calendrier annuel général
Les symptômes s’expriment sur le pied au moins 1 an après la piqûre voire plusieurs années après. Le pied peut exprimer, sécher puis mourir dès la première année où il exprime les symptômes. Les symptômes peuvent également s’exprimer sur un pied une année, ne pas le faire la suivante voire pendant plusieurs années et réexprimer plus tard. En aucun cas, la guérison d’un pied n’a pu être prouvée. Le pied, même les années sans symptôme, reste donc infecté et contaminant pour les pieds autour.

Mois de surveillances
Les symptômes peuvent s’exprimer dès les mois de juin ou juillet mais la pleine expression est en août, septembre et octobre jusqu’à la chute des feuilles. Un pied peut exprimer les symptômes en août puis les feuilles symptomatiques peuvent sécher en septembre : les symptômes ne peuvent plus être détectés. Un pied peut ne pas exprimer en août mais le faire en septembre.

C’est pourquoi au moins 2 passages de repérage seraient nécessaires chaque année sur les parcelles contaminées. Le GDON fait un passage : en complément, formez-vous ou l’un de vos salariés pour passer une deuxième fois et ainsi détecter chaque pied au plus tôt.

Les symptômes peuvent apparaître tôt, en juin ou juillet mais le rougissement ou le jaunissement sont alors plus discrets

Arracher un pied, pourquoi ?

Un pied malade ne guérit pas.

Un pied peut exprimer les symptômes au moins 1 an après sa contamination mais il est un foyer infectieux pour les pieds autour depuis déjà 1 an. S’il y a moins de pieds contaminés, une cicadelle risque moins de s’y nourrir, d’être infectée et de répandre la maladie car les premières larves naissent saines chaque année.

En savoir plus

Eviter les confusions

D’autres maladies ou problèmes causent un rougissement des feuilles sur les cépages rouges et un jaunissement sur les cépages blancs voire d’autres symptômes similaires :

L’esca ou le BDA (Black Dead Arm) : le rameau aoûte, les grappes sèchent, les feuilles se décolorent mais avec un dessin caractéristique : les nervures principales ne se décolorent pas.

Dessin caractéristique, les nervures principales ne se décolorent pas

L’eutypiose sur les blancs : tout est rapetissé : les feuilles, les entrenœuds, les rameaux, les raisins. La fleur ou la grappe peut sécher mais les grains semblent plutôt moisir. Les feuilles passent plutôt au vert clair qu’au jaune.

 

La cicadelle bubale : les feuilles se décolorent seulement à partir de la trace visible de la piqûre ou de la ponte (sur le rameau ou le pétiole).

En savoir plus

  

Trace marron ou cicatrice

L’enroulement : sur cépage rouge, les feuilles rougissent mais les nervures restent vertes ; sur cépage blanc, les feuilles s’enroulent mais ne jaunissent pas. Les bois aoûtent.

Les carences : les feuilles se décolorent mais les nervures principales des feuilles restent vertes. Le rameau aoûte. Les grappes sèchent rarement sauf si la carence est très forte.

 

Les grillures : les feuilles rougissent ou jaunissent plutôt sur les bordures et la décoloration est délimitée par les petites nervures.

 

Le rameau est abîmé : le rameau n’aoûte pas, les feuilles se décolorent mais ces symptômes ne sont visibles qu’à partir du point de détérioration du rameau (cassé, frotté par le fil de palissage, éclaté…). Les grappes ne sont pas touchées sauf si le point de détérioration est situé en dessous.

Mildiou sur rameau : le mildiou peut s’exprimer par un noircissement du rameau sur toute sa circonférence sur quelques centimètres de longueur. Le rameau n’aoûte pas mais la décoloration des feuilles et le non aoûtement du bois n’est visible qu’au-dessus de la trace du mildiou. Les grappes sont touchées si le noircissement est en dessous d’elles.

Rougissement ou jaunissement physiologique : tout le pied présente des feuilles décolorées mais les bois aoûtent. Les grappes peuvent sécher mais semblent plutôt moisir.

Venez observer les symptômes directement dans les vignes