Bonnes pratiques

Elles concernent des leviers d’actions afin d’optimiser l’efficacité de vos traitements contre la cicadelle de la flavescence dorée (épamprer avant de traiter, éliminer les repousses de vigne non cultivée) ainsi que des obligations règlementaires liées à tous les traitements phytosanitaires ou des règles spécifiques pour l’application des insecticides.

Le guide du vigneron édité par la Fédération des Grands Vins de Bordeaux (FGVB) regroupe certaines de ces informations et d’autres complémentaires, notamment dans la partie 13 « Je protège mes vignes contre les maladies ».

Règlementation

La règlementation définit des règles d’application des produits phytopharmaceutiques :

  • Un arrêté définit les mesures de protection des personnes au voisinage des zones d’habitation, des zones accueillant des groupes de personnes vulnérables et des personnes présentes au risque d’exposition aux produits phytopharmaceutiques.
  • Un arrêté relatif aux bruits de voisinage indique que l’utilisation de matériel susceptible de causer une gêne pour le voisinage est possible de 7h à 20h sauf dimanche et jours fériés et en cas de proximité d’établissements accueillant des personnes vulnérables, de 5h à 22h du 1er avril au 31 août sauf dimanches et jours fériés. Toutefois une dérogation permet les traitements 2h avant le coucher du soleil et 3h après entre le 1er mai et le 31 juillet afin de pouvoir protéger les pollinisateurs.
  • Un arrêté relatif à la protection des abeilles et des autres insectes pollinisateurs prévoit lors de l’application d’insecticides la destruction des adventices ou couverts végétaux en fleurs avant de traiter ; si les vignes sont en fleur, il faut traiter entre 2h avant le coucher du soleil et 3h après (règle pouvant évoluer en 2024). Si les vignes ne sont pas en fleur : traiter sans contrainte horaire mais en absence d’abeille.

Certiphyto

Afin d’acheter des produits phytosanitaires et de les utiliser, un certificat individuel professionnel produits phytosanitaires est obligatoire.

Trouver un organisme de formation en Nouvelle-Aquitaine

Equipements de Protection Individuelle (EPI)

Afin de protéger les utilisateurs, il est indispensable de consulter les fiches de données de sécurité des produits utilisés. Elles sont consultables sur QuickFDS.

Epamprer au printemps

Les larves de la cicadelle de la flavescence dorée ont une préférence pour les pampres. Afin de garantir l’efficacité de votre traitement, pensez à épamprer quelques jours avant chaque traitement insecticide. Ainsi, les larves tombées lors de l’épamprage seront remontées dans le feuillage et atteintes par votre produit de traitement.

Ceci est particulièrement préconisé en viticulture biologique, étant donné l’action choc du Pyrévert.

Eviter la contamination d’une parcelle à l’autre

Les cicadelles peuvent se poser ou se retrouver sur votre tracteur suite à un passage et notamment sur des feuilles lors du rognage. Vous pouvez alors les transporter d’une parcelle contaminée à une indemne. Il est conseillé de commencer par les parcelles non contaminées par la flavescence dorée et / ou de nettoyer régulièrement votre tracteur en enlevant les feuilles et rameaux et en balayant la surface externe et le radiateur du tracteur.

Eliminer les repousses de vignes

Toute repousse de vigne peut héberger des cicadelles de flavescence dorée. Elles ne sont pas cultivées donc ne sont pas traitées. Elles peuvent être touchées par la flavescence dorée et être un foyer infectieux.

Avant les traitements insecticides, procéder à l’élimination des repousses de vigne (au sol, dans une haie, sur une clôture, dans les bois) permet d’éviter la recolonisation de vos vignes par des cicadelles potentiellement porteuses du phytoplasme.

 

Communiquer auprès des riverains

L’application Bien Vivre Ensemble 33 permet à vos voisins et aux promeneurs de voir sur une carte si les parcelles de vignes proches sont à éviter quelques heures en raison d’un traitement.

Les techniciens du GDON consultent l’application avant chaque visite pour ne pas venir sur vos parcelles trop tôt après un traitement.

Enregistrer l’application de traitements

Selon l’arrêté du 16 juin 2009, tout exploitant doit tenir un registre phytosanitaire à conserver pendant 5 ans. Les informations à enregistrer sont :

  • L’identité, la localisation et le cépage de la parcelle
  • Le nom de l’organisme nuisible ciblé
  • La date et la dose hectare ou l’IFT du traitement en g/hectare, kg/hectare ou L/hectare
  • Les nom et type de produit (insecticide…)
  • La date de récolte

Il n’y a pas de format officiel de ce registre.

Positionner son traitement à la bonne date

Les dates de traitement sont définies par la DRAAF et tiennent compte du cycle de la cicadelle de la flavescence dorée. Respecter ces dates permet d’assurer une protection efficace de ses vignes.

Mélanges interdits

Le mélange de certains produits est interdit : consultez ce site.